La Renaissance le Bessin – Près de Caumont-sur-Aure. Florie Jehanne

Date :
26 Jan, 2021
Catégorie :
Le réseau, Parution presse

Florie Jehanne cultive de la fleur française, celle qui n’a pas pris l’avion

À Torteval-Quesnay, depuis 3 ans, Florie Jehanne – un prénom prédestiné sans doute – cultive de la fleur française après avoir exercé en boutique pendant environ 12 ans.

En 2017, avec l’envie de mettre les mains dans la terre et de vendre ses fleurs, Florie débute sur le marché de Bayeux. « Je vends à quelques fleuristes qui s’intéressent à la fleur locale. J’ai des commandes dans toute la France, pour des mariages et autres cérémonies ».

Elle ajoute : « J’ai eu envie de travailler de la fleur française, de créer ma production plutôt que de travailler la fleur qui a pris l’avion et qui vient des quatre coins du monde ». Elle rejoint alors le collectif « Fleur Française », une association qui répertorie les horticulteurs et les fleuristes qui en vendent au moins 50 %.

Prise de conscience écologique

« Aujourd’hui, Il y a une prise de conscience écologique et on connaît le désastre écologique de la fleur entre les traitements, l’avion, le CO2 émis… La demande de fleurs françaises est de plus en plus importante. Elles sont beaucoup plus robustes car elles n’ont pas de conservateur, et sont cultivées en plein air pour beaucoup ». Florie livre des fleurs fraîches car coupées la veille de la livraison.

Plantes vivaces…

Elle cultive aussi des plantes vivaces qu’elle utilise pour les feuillages qu’elle met dans ses bouquets. Dans ses champs, au printemps et en été, poussent des dahlias, des scabieuses, des reines-marguerites, des monades, des calendulas, des rudbeckias, amarantes et une centaine d’autres variétés. « J’aime beaucoup les feuillages odorants comme la lavande, la sauge, la verveine, pour donner de l’odeur au bouquet ».

…et plantes aromatiques

Elle va régulièrement glaner dans la nature des graminées, des végétaux que l’on ne trouve pas chez les fleuristes. « Ça ajoute une touche plus champêtre et plus naturelle », confie-t-elle. Et Florie fait aussi pousser des plantes aromatiques en début de saison.

La jeune fleuriste fait sécher entre autres des immortelles, des scabieuses, des statices, des limoniums, des pampas (sorte de plumeaux), des graminées pour l’hiver.

La suite https://actu.fr/normandie/torteval-quesnay_14695/pres-de-caumont-sur-aure-florie-jehanne-cultive-de-la-fleur-francaise-celle-qui-n-a-pas-pris-l-avion_38198225.html

Autres actualités